Comment est mesurée l'efficacité anti-rides d'un produit cosmétique ?

[Rédaction : Dr. Nicolas Rohrbacher]

 

Tous les produits cosmétiques rivalisent de promesses fabuleuses sur leur pouvoir rajeunissant. « Dans une semaine, vous paraitrez 10 ans de moins ! ». Mais derrière ces promesses, comment font les marques pour évaluer l’efficacité anti-rides d’un actif ou d’un produit ? 

Il existe des tests qui mesurent l’efficacité et des tests qui mesurent la satisfaction de l’utilisatrice.

Les tests d’efficacité :

Tout d’abord, il faut préciser qu’un effet anti-rides ne peut pas s’observer après deux ou trois applications de crème. C’est pour cela que les mesures s’effectuent quasiment toujours après un, idéalement deux mois d’utilisation. Pour pouvoir évaluer l’effet, il faut toujours réaliser une première mesure avant la toute première application du produit à tester : c’est elle qui servira de référence.

Revenons-en aux techniques de mesures ; il en existe deux principales, qui permettent toutes deux de quantifier les modifications du relief cutané.

La première consiste en une série de mesures 3D basées sur la projection, via un système d'optiques, de franges parallèles au niveau des rides de la patte d’oie, avec des décalages de phase successifs. Les images obtenues sont capturées par une caméra numérique. Une première mesure est faite avant l’utilisation du produit anti-rides, puis une seconde mesure est réalisée exactement au même endroit après un ou deux mois d’utilisation. L'analyse de la déformation obtenue permet ensuite de quantifier avec précision l’efficacité du produit. 

La seconde consiste en la réalisation d’une empreinte en résine silicone appliquée au niveau des rides de la patte d’oie. Cette empreinte constitue une réplique négative des rides de la surface cutanée. Elle est ensuite éclairée par une lumière rasante qui génère des ombres portées derrière chaque ride. Un logiciel permet d’analyser les données obtenues et de les convertir afin de quantifier et de caractériser les rides. Là encore, une première mesure est faite avant l’utilisation du produit anti-rides, puis une seconde mesure est réalisée exactement au même endroit après un ou deux mois d’utilisation.

Ces mesures sont effectuées par un médecin dermatologue, au sein d’un centre d’études spécialisé. Bien évidemment, ces tests ne sont pas réalisés sur des animaux, mais sur un panel de 40 à 100 volontaires. Les résultats obtenus permettent ainsi d’obtenir un résultat du type :  -15% de profondeur de rides après deux mois d’utilisation. Il s’agit d’un résultat factuel, mesuré et objectif.

 

labo

 

Les tests de satisfaction :

Il existe également d’autres méthodes, totalement subjectives, qui ne mesurent pas scientifiquement l’efficacité d’un produit, mais qui consistent plutôt à fournir gratuitement le produit à des volontaires et à leur demander ensuite de répondre à un questionnaire de satisfaction après utilisation. Avec des questions du type : « Après une semaine d’utilisation de cette crème, diriez-vous que vous paraissez 10 ans de plus ou 10 ans de moins ? » Cette méthode est malheureusement souvent utilisée, car elle est non seulement beaucoup moins chère que des études scientifiques complètes, mais elle donne également de très bons résultats. La raison en est simple : une personne qui aura reçu un produit gratuitement sera beaucoup plus réticente à avouer qu’il ne fonctionne pas… Ce type de test est appelé « test d’usage ». Ce sont ces tests qui permettent d’obtenir des résultats du type « Dans une semaine, vous paraitrez 10 ans de moins ! ».

En tant que Phytoboomers, soyons attentifs à privilégier les produits dont les principes actifs ont fait l’objet d’études scientifiques ! 

Articles en relation