Comment se forment les rides ? Focus sur la focus sur la matrice extracellualire

L’anti-âge, avec sa figure de proue l’anti-rides, constitue la promesse la plus recherchée par les utilisatrices (et utilisateurs) de produits cosmétiques. Nous n’aborderons pas dans cet article le bien-fondé des revendications produits, mais nous allons nous intéresser aux mécanismes d’apparition des rides de vieillesse, et les illustrer par une stratégie permettant de les atténuer.

Les rides de vieillesse apparaissent avec l’âge et le relâchement cellulaire de la peau. Pour schématiser, la peau est constituée d’une couche superficielle, soutenue par une architecture qui lui apporte à la fois souplesse et fermeté.

Cette architecture se nomme « matrice extracellulaire », et elle se compose principalement de trois éléments : le collagène (assurant la fermeté), l’élastine (assurant l’élasticité) et l’acide hyaluronique (assurant l’hydratation). Tous ces constituants sont naturellement fabriqués par des cellules cutanées appelées fibroblastes et sont continuellement renouvelés.

Le renouvellement est un mécanisme qui fait intervenir à la fois des enzymes qui détruisent les composés à renouveler et des enzymes qui en resynthétisent de nouveaux. Les enzymes destructrices sont comparables à de petits ciseaux appelés collagénase, élastase et hyaluronidase qui détruisent respectivement le collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique « périmés ».

matrice

C’est un mécanisme normal et essentiel ! Mais avec l’âge, l’efficacité du renouvellement diminue : la matrice extracellulaire est dégradée plus rapidement qu’elle n’est fabriquée. La peau comporte ainsi moins de collagène (perte de fermeté), moins d’élastine (perte d’élasticité) et moins d’acide hyaluronique (perte d’hydratation). Résultat : l’architecture de soutien n’est plus optimale, il se forme des creux et des bosses. La peau s’affaisse, les premières rides apparaissent.

Une stratégie de choix pour combattre ces signes visibles de l’âge consiste à la fois à stimuler la production par la peau des constituants de la matrice, ainsi que d’empêcher les enzymes de dégradation d’exercer leur action. Ainsi, la structure de la peau retrouve un équilibre, en agissant sur les mécanismes naturellement présents au sein de notre peau !

Et pour vous les Phytoboomers, les rides, ça vous met à l’aise ou mal à l’aise ? 

Articles en relation