L'arnica sauvage : une plante en danger

Le sommet du Markstein, dans les Vosges, représente le plus grand gisement français d’Arnica sauvage. C'est une plante protégée et sa récolte est réglementée par le Conseil Général des Vosges. Chaque année une importante récolte a lieu et plusieurs centaines de kilos y sont récoltés par les laboratoires autorisés par le Conseil Général des Vosges. Les Laboratoires Phytodia ont, depuis plusieurs années, obtenu cette autorisation et notre cueilleur est Alain, propriétaire et producteur de plantes médicinales chez Les Jardins de Bernadette.


La récolte d’Arnica compromise par le climat

L’Arnica est une plante médicinale aux propriétés anti-inflammatoires connues ; c’est également l’ingrédient phare de notre huile de massage semi-sèche : Alsarnica.

Malheureusement depuis quelques temps la plante est victime des changements climatiques qui se manifestent par un manque d’eau , avec des hivers sans neige et des printemps trop secs.
Pour la seconde année consécutive les champs d’Arnica sauvage vosgiens sont vides et la récolte n’a pas eu lieu.

Juillet 2016 - Sommet du Markstein

Juillet 2020 - Sommet du Markstein

La domestication : une alternative éco-responsable en cours de développement

Cette situation impose aux différents acteurs de trouver des solutions alternatives pour continuer à produire et récolter l’Arnica. C’est ce sur quoi se penchent nos laboratoires depuis 3 ans.
En collaboration avec notre producteur local, nous mettons au point une technique alternative à la récolte de la plante sauvage : la domestication. L’objectif est d’obtenir une plante de culture qui contient autant de principes actifs que la plante sauvage.


« L’idéal serait que l’on puisse se passer totalement de la [plante] sauvage ; mais nous le ferons uniquement quand nous aurons la certitude que les caractéristiques [de la plante domestiquée] sont suffisantes pour faire un produit de qualité. » Dr. Régis SALADIN

Plante sauvage / domestiquée : quelle différence ?

A l’état sauvage, une plante est constamment confrontée à son environnement : soleil, froid, vent, pluie, sècheresse ; cela l’oblige à produire des molécules de défense et ainsi elle développe ses principes actifs.
Lorsque la plante est mise en culture et soignée, elle devient fainéante et ne produit plus ces molécules de défense. Elle s’appauvrit également en principes actifs et les soins qui la contiennent sont considérablement moins efficaces.

A Voir :

> Reportage France 2 - "Sécheresse : L'Arnica en danger" - disponible ici

> Reportage France 3 - "Premiers pas d'un Arnica de culture " - disponible ici

> D'autres reportages sur nos laboratoires : experts des plantes - disponibles ici

Vous avez envie de tester notre huile de massage à l'Arnica ?

Rendez-vous dans votre pharmacie. Si elle ne la propose pas encore à la vente, demandez à ce qu'elle vous la commande en nous contactant.

Produits associés

Articles en relation