Nos experts vous recontactent


Bonjour, pour toute demande de devis (valorisation, mise en conformité réglementaire, fabrication, achat d'ingrédients actifs...), merci de préciser vos besoins et de renseigner vos coordonnées pour que nos experts des plantes vous recontactent dès que possible.

Nos experts vous recontactent

Interdiction du butylphényl méthylpropional(lilial) dans les cosmétiques de l'UE

L’Union Européenne vient d’interdire un allergène présent dans les cosmétiques car ce dernier représentait un risque nocif et cancérigène pour les consommateurs.

Ce composant chimique n’est autre que le butylphényl méthylpropional ou lilial qui est depuis un moment sur la liste des allergènes utilisés en cosmétiques.

Ce dernier fait donc officiellement parti des molécules ne pouvant plus être exploitées dans la fabrication de cosmétiques car pouvant entraîner un risque pour la santé des utilisateurs et ce depuis le 1er mars 2022.

Depuis cette date, il n’est donc plus autorisé de commercialiser des produits cosmétiques contenant du Lilial au sein de l’Union Européenne.

Pourquoi le butylphényl méthylpropional est-il problématique ?

Le butylphényl méthylpropional est un allergène présent dans la fabrication de nombreux cosmétiques qui est aujourd’hui jugé source de problème.

Le problème révélé par l’Union Européenne est que ce composant chimique est suspecté d’être un perturbateur endocrinien et donc qu’il peut affecter durablement la santé des personnes exposées à cette molécule, pouvant entre autre générer des pathologies telles que des cancers.

Le comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs (CSSC) recommandait depuis 2020 l’interdiction du lilial présent dans de nombreux cosmétiques et parfums.

En septembre 2020, l’autorité de régulation de l’Union Européenne a émis la volonté de supprimer progressivement le butylphényl méthylpropional d’ici mars 2022, ce qui est désormais chose faite.

 

Quels sont les produits utilisant le Lilial ?

Les produits qui communément en contiennent sont les donc les produits cosmétiques avec les gels douches, shampooings, déodorants, eaux de toilette, eaux de parfum, baumes après-rasage, fonds de teints, soins amincissants, lingettes pour bébé, savons, bains moussants, crèmes lavantes, baumes pour le corps, laits corporels, crèmes de soin,…

L’utilisation du lilial est notamment dû à cause de son parfum et de son efficacité aromatique même à faible dose. Le rôle dans son utilisation était d’apporter dans les produits cosmétiques une odeur ou un goût pour ajouter ou masquer une mauvaise odeur. D’un point de vue aromatique, il dégageait une forte et fraîche odeur florale évoquant le muguet. De plus le butylphenyl methylpropional est également peu coûteux, d’où une utilisation plus ou moins compréhensible pour tous les fabricants de cosmétiques.

 

Quel impact sur les produits concernés par cette décision ?

Suite à la décision de l’Union Européenne, tous les produits cosmétiques contenant cette molécule ne doivent plus être commercialisé au sein du marché européen à partir du 1er mars 2022. A partir de cette date il faut également que les produits concernés soient retirés des rayons de la grande et moyenne distribution.

Cependant, bien que son utilisation soit interdite dans tous les produits cosmétique, sa présence dans des produits de ménage n’est pour le moment pas interdite.

Source : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré

Cliquez-ici pour s'enregistrer