Nos experts vous recontactent


Bonjour, pour toute demande de devis (valorisation, mise en conformité réglementaire, fabrication, achat d'ingrédients actifs...), merci de préciser vos besoins et de renseigner vos coordonnées pour que nos experts des plantes vous recontactent dès que possible.

Nos experts vous recontactent

Les allergènes dans les cosmétiques et leur réglementation

Les cosmétiques qu’ils soient conventionnels ou d’origine naturelle possèdent bon nombre de propriétés dont les allergènes. Ces derniers peuvent impacter la bonne santé des utilisateurs.
Pour protéger les consommateurs, les allergènes présents dans les cosmétiques sont donc naturellement soumis à des réglementations qui évoluent avec le temps.

Qu’est-ce qu’un allergène dans les cosmétiques ?

Les allergènes cosmétiques sont des substances présentes dans de nombreux produits cosmétiques. Elles proviennent essentiellement des ingrédients parfumants utilisés dans les produits cosmétiques (parfums, huiles essentielles…)

 

Les risques pour les consommateurs : que faire en cas d’allergie ?

En cas de réaction cutanée suite à l’utilisation d’un produit cosmétique (gel douche, parfum, crème de soin…), l’utilisateur pourra effectuer un diagnostic chez un dermatologue, qui sera confirmé par un test dit « fragrance mix », permettant de mettre un nom sur l’allergène en cause. Ensuite, la simple lecture de la liste des ingrédients permettra à l’utilisateur d’éviter l’utilisation du produit auquel il présente un risque d’intolérance. 

 

Liste des allergènes dans les cosmétiques

Ces substances allergènes, au nombre de 26, sont de petites molécules volatiles et odorantes, qui peuvent dans de rares cas (entre 0.5% et 5% de la population) provoquer sur certaines peaux sensibles des réactions allergiques sur le site d’application, immédiatement après l'utilisation. C’est pourquoi, afin d'informer les utilisateurs de ces produits de leur présence, celle-ci doit obligatoirement être mentionnée sur l’étiquetage des produits. 

Voici la liste complète de ces 26 molécules : 

  • Alpha-Isomethyl ionone
  • Amyl cinnamal
  • Amylcinnamyl alcohol
  • Anise alcohol
  • Benzyl alcohol
  • Benzyl benzoate
  • Benzyl cinnamate
  • Benzyl salicylate
  • Butylphenylmethylpropional
  • Cinnamal
  • Cinnamyl alcohol
  • Citral
  • Citronellol
  • Coumarin
  • Eugenol
  • Farnesol
  • Geraniol
  • Hexyl cinnamal
  • Hydroxycitronnellal
  • Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde
  • Isoeugenol
  • Limonene
  • Linalool
  • Methyl 2-octynoate
  • Evernia prunastri (Oak moss)
  • Evernia furfuracea (Tree Moss).

 

Méthodes d’analyse des allergènes

Afin de permettre aux fabricants d’identifier la présence de ces allergènes dans leurs produits cosmétiques, il existe une technique d’analyse très spécifique appelée Chromatographie en Phase Gazeuse. Grâce à celle-ci, ils peuvent connaître quelles molécules parmi les 26 sont présentes dans un produit et le mentionner ensuite sur l’étiquetage.

La réglementation autour des allergènes dans les cosmétiques

Une consultation est actuellement en cours suite à un avis du Comité Scientifique européen pour la sécurité des consommateurs (SCCS), visant à ajouter plusieurs dizaines d’allergènes étiquetables à la liste de ces 26 actuellement mentionnés en l'annexe III du règlement des cosmétiques (CE 1223/2009). 

A l’avenir, cela signifie qu'au minimum 57 substances seront probablement à contrôler au sein des matières premières et ingrédients cosmétiques, ainsi que dans les produits finis et être indiquées sur leur emballage. L’implication pour les industriels et au sens large pour l’ensemble des fabricants est énorme, car ce ne sont plus 26 substances à analyser, mais au moins 57. Ce sont donc de nouvelles méthodes d’analyse et de dosage adaptées qu’il convient de développer et de proposer aux acteurs du secteur cosmétique. 

L’impact sur les fabricants

Dès la transposition réglementaire de l’avis du Comité Scientifique Européen pour la sécurité des consommateurs, les fabricants seront en mesure d’adapter leurs étiquetages aux nouvelles exigences de la réglementation européenne, dans le but d’assurer une protection du consommateur toujours plus efficace. De nombreux fabricants ont par ailleurs anticipé cette évolution et réalisent déjà ces dosages d’allergènes selon la liste étendue, car l’enjeu est de taille.

Les solutions apportées par les laboratoires Phytodia

Les laboratoires Phytodia, qui forts de plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de l’analyse des molécules naturelles, ont pris les devants de cette évolution réglementaire et proposent une solution adaptée et abordable à destination de tous les fabricants de matières premières et produits cosmétiques, permettant de détecter des seuils de présence extrêmement faibles (moins de 1ppm, soit 0,000001%) pour ces 57 allergènes.

Les dernières actualités concernant les allergènes dans les cosmétiques

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré

Cliquez-ici pour s'enregistrer